Etudes

NOUS PARTAGEONS AVEC VOUS LES EXPERIENCES SUIVANTES EN THEME D’ETUDE:

1. ELABORATION DU MANUEL NATIONAL DE SUIVI-EVALUATION POUR LA MISE EN PLACE DU DISPOSITIF DE SUIVI-EVALUATION DE L’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE, L’INVENTAIRE DES OUVRAGES, LES ASPECTS TELS QUE LA FONCTIONNALITE ET LA QUALITE DES SERVICES, LA QUALITE DE L’EAU, LA SATISFACTION DES USAGERS ET LA DURABILITE.
A l’issue de l’identification des indicateurs du secteur de l’eau potable, l’élaboration du cadre de suivi des indicateurs, le cadre des résultats d’où la chaine des résultats, et le plan d’actions budgétisé cette relatif au fonctionnement du dispositif, deux (2) des produits concrets sont attendus :
– Le cadre stratégique qui regroupe : Le cadre de résultat, le plan d’action budgétisé et le cadre de suivi des indicateurs.
– Un Rapport portant sur le Manuel national de S&E du secteur de l’eau potable en milieu rural et urbain en Côte d’Ivoire permettant l’inventaire et la maitrise du patrimoine hydraulique, le suivi des aspects tels que la fonctionnalité et la qualité des services, la qualité de l’eau, la satisfaction des usagers et la durabilité ;

2. ETUDE SUR LA MISE EN PLACE D’UN CADRE INSTITUTIONNEL DE GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU EN COTE D’IVOIRE.
Réalisation du document de procédures pour l’élaboration, l’exécution et le suivi-évaluation des programmes, des projets et des PAA du MINEF en vue de mettre en œuvre dans les meilleures conditions l’application SIGSEPP, système du suivi-évaluation du MINEF informatisé.
Objectif général de la mission :
• Contribuer à l’amélioration de l’efficacité de la réalisation des politiques et missions stratégiques du Ministère des Eaux et forêts.
De façon spécifique, la mission vise à :
• Améliorer la mise en œuvre du processus de conception, d’élaboration, d’exécution et de suivi-évaluation des programmes annuels d’activités du Ministère des Eaux et forêts.
Les résultats attendus de la prestation sont :
• Le processus de conception, d’élaboration, de validation, d’exécution, de suivi-évaluation des programmes, des projets et des PAA sont décrits dans le cadre d’un document de procédures.
• Le document de procédures pour la conception, l’élaboration, l’exécution, le suivi et l’évaluation des programmes, des projets et des PAA est largement vulgarisé auprès de tous les acteurs pour faciliter l’exploitation du SIGSEPP.

3. LE PROJET ERASMUS + « MASTER RESSOURCES EN EAU ET RISQUES ENVIRONNEMENTAUX DANS LES METROPOLES AFRICAINES » (MAREMA) vise à créer un parcours régional de formation porté par les Universités d’Abomey Calavi (Bénin), Yaoundé I et Ngaoundéré (Cameroun), Nangui Abrogoua et l’Institut National Polytechnique Houphouët Boigny (Côte d’Ivoire) entre 2016 et 2019. La mission, initiée par l’Université de mompelier avec ses partenaires (l’Institut de Recherche et de Développement (IRD)…), vise à analyser le secteur de l’eau en lien avec les milieux urbains (ressource, traitement, distribution, assainissement et rejet – y compris les nouveaux usages liés à l’économie circulaire) et les risques associés (sanitaires, environnementaux). Elle doit permettre de mettre en place un curricula adéquat pour le nouveau programme de master afin que ce celui-ci réponde aux besoins des acteurs du secteur.

4. EVALUATION DES CAPACITES TECHNIQUES ET ORGANISATIONNELLES DES FAITIERES DU RESEAU ARSIP
Dans le cadre de la promotion des pratiques familiales essentielles (PFE) et des droits des enfants, Cette évaluation est conduite dans les principales Dénominations religieuses pour :
• Evaluer les capacités organisationnelles et techniques des structures religieuses,
• Renforcer les capacités de ces structures en matière de planification,
• Appuyer ces structures dans l’élaboration des plans d’action incluant des activités de PFE.

5. EVALUATION A MI-PARCOURS DU PROGRAMME – PAYS DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN COTE D’IVOIRE (PPRC-CI).
Le PPRC vise à améliorer l’efficacité et l’efficience de la gouvernance économique, par (i) le renforcement de la chaîne Prospective, Planification, Programmation, Budgétisation et Suivi-Évaluation (Chaîne PPPBSE) ; (ii) le renforcement du système de responsabilité financière ; (iii) l’amélioration des performances des institutions de renforcement de capacités ; et (iv) la professionnalisation des voix du secteur privé et de la société civile.
Pour atteindre ces objectifs, le Programme s’articule autour de quatre (4) composantes :
• Composante 1 : Renforcement des capacités de la chaîne PPPBSE,
• Composante 2 : Renforcement des institutions de reddition des comptes,
• Composante 3 : Renforcement des institutions de renforcement des capacités,
• Composante 4 : Renforcement des acteurs non étatiques.
Cette revue vise les objectifs spécifiques suivants :
• Évaluer dans quelle mesure les conditions de démarrage du Programme ont-elles été respectées en lien avec l’accord de don, le PV de Négociation et les arrêtés pris par le Premier Ministre,
• Évaluer l’architecture du Programme pour en déceler les forces et les faiblesses,
• Évaluer dans quelle mesure les activités réalisées sont-elles en cohérence avec le Plan de Mise en Œuvre tel que arrêté au moment de l’accord de don.
• Évaluer dans quelle mesure les activités mises en œuvre conduisent-elles à l’atteinte des effets escomptés,
• Évaluer dans quelle mesure les effets du Programme pourront-ils être atteint à la fin du Programme,
• Évaluer le niveau de satisfaction des bénéficiaires du programme à ce stade,
• Analyser la capacité PPRC à assurer la visibilité des activités du Programme,
• Formuler des propositions et orientations nécessaires au succès du programme.

6. ETUDES DE VIABILISATION DU SITE DE AHOUE POUR LES TRAVAUX D’AMENAGEMENTS FONCIERS D’UNE SUPERFICIE DE 123 HECTARES DANS LE DISTRICT D’ABIDJAN.
L’objectif spécifique de l’étude est la réalisation des études d’avant-projet détaillé (APD) de la viabilisation du site d’Ahoué pour les travaux d’aménagements fonciers qui couvre une superficie de 123 hectares.
Avec deux (2) étapes :
• Étape 1: Définition du programme de viabilisation ;
– Analyse du contexte socio-économique,
– Analyse des équipements et réseaux existants,
– Étude de la configuration physique du terrain (levés topographiques et état des lieux),
– Analyse de la configuration des aménagements projetés.
• Étape 2 : Élaboration des études d’APD.
– Études d’APD de la voirie et de drainage d’eaux pluviales,
– Études d’APD du réseau d’assainissement eaux usées,
– Études d’APD des réseaux d’adduction d’eau potable,
– Études d’APD du réseau électrique et éclairage public,
– Étude détaillée de la coordination des réseaux.

7. MISSION DE MONITORING / ROM A MI-PARCOURS DU PROJET « ACTION MULTISECTORIELLE DE LUTTE A L’INSECURITE ALIMENTAIRE ET A LA MALNUTRITION DANS LA REGION DE HADJER LAMIS ».
Objectif global : Contribuer à l’amélioration durable de la sécurité alimentaire et de la nutrition au Tchad.
Objectif spécifique : Réduction de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition des ménagés dans trois sous-préfectures du département de Dagana dans la région du Hadjer Lamis au Tchad.
Fonction : Expert individuel pour une mission de Monitoring se basant sur les cinq critères de l’évaluation (Pertinence de la conception, Efficience, Efficacité, Impact et Durabilité) et les aspects transversaux (Genre, environnement et droit de l’homme).
Projet :
– Évaluation des préjudices financiers subis par les opérateurs économiques du fait des travaux des travaux de construction du 5e pont et des voix annexe ;
– Évaluation des préjudices financiers subis par les opérateurs économiques du fait des travaux des voies structurantes à Abidjan ;
– Évaluation des préjudices financiers subis par les opérateurs économiques du fait des travaux sur boulevard de Marseille Abidjan ;
Activités :
• Élaboration de questionnaire,
• Formation d’enquêteurs,
• Collecte de données,
• Mise en place et traitement de base de données financière,
• Rédaction de rapport d’enquête.

8. ÉTUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENTALE ET SOCIAL POUR LES TRAVAUX D’ELARGISSEMENT DU BOULEVARD DE MARSEILLE ABIDJAN.
Activités :
• Évaluation de préjudice Financier,
• Élaboration de questionnaire,
• formation d’enquêteurs,
• suivi d’enquête,
• mise en place et traitement de base de données financière,
• rédaction de rapport d’études.

9. ÉTUDE D’IMPACT ENVIRONNEMENT ET SOCIALE DU FAIT DES TRAVAUX SUR LE BOULEVARD LAGUNAIRE ABIDJAN.
– l’évaluation de besoins de l’administration en véhicules administratifs et la centralisation des crédits de maintenance
– Projet de Création du port sec à Ferkessédougou
Activités :
• collecte de données,
• mise en place et traitement de base de données financière,
• rédaction de rapport d’études.

10. PROGRAMME RELATIF A LA COMMUNICATION POUR LE CHANGEMENT DE COMPORTEMENTS.
OBJECTIFS SPECIFIQUES : (I) LA VIOLENCE BASEE SUR LE GENRE, (II) LE VIH-SIDA, (III) L’ETHIQUE ET LA MORALE, (IV) PTME….
Tache spécifiques :
• Monitoring et évaluation des ONG,
• Suivi technique et coaching des superviseurs,
• Elaboration de guide d’entretiens,
• Elaboration de plan d’action avec MS-Project,
• Appui technique au Responsable suivi Evaluation,
• Coaching des ONG partenaires,
• Formations et renforcement des capacités des superviseurs et des facilitateurs au besoin,
• Validation des rapports des superviseurs
• Consolidation et Rédaction de rapports.

11. PROGRAMMES DE DEFENSE DES DROITS, DE LA PROTECTION ET DE L’INTEGRATION SOCIO-ECONOMIQUE DES ENFANTS DEFAVORISES QUI ABANDONNENT LEUR ETUDE POUR LA PRATIQUE DU SPORT (FOOTBALL). LA PROMOTION DU SPORT-ETUDE AVEC LA CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURE SPORTIVE ET SCOLAIRE, Y COMPRIS DES INTERNATS.
Tache spécifiques :
• Définition de l’architecture du nouveau système de suivi-évaluation et de ses procédures de fonctionnement,
• Mise en place et gestion du système de suivi évaluation,
• Planification des projets d’insertion socio-économique des cibles,
• Monitoring et évaluation.

12. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET « SOLUTIONS IMMEDIATES ET A LONG TERME AU PROBLEME DE LA FAIM DANS LES ZONES DU MALI EXPOSEES A L’INSECURITE ALIMENTAIRE ».
Objectif principal: Améliorer la capacité de prévention, de planification préalable et d’intervention des communes vulnérables en cas de crise influant sur la sécurité alimentaire.
Objectifs spécifiques : (i) Améliorer l’accès immédiat des populations vulnérables à la nourriture et protéger les moyens essentiels de subsistance ; (ii) Aider les populations les plus vulnérables à accéder à la nourriture ; (iii) Réduire les risques de catastrophe et améliorer la résilience des communautés vulnérables en rétablissant et en remettant en état les moyens de subsistance, y compris les ressources naturelles et les infrastructures essentielles, notamment commerciales.
Fonction : Expert individuel pour une mission de Monitoring se basant sur les cinq critères de l’évaluation (Pertinence de la conception, Efficience, Efficacité, Impact et Durabilité) et les aspects transversaux (Genre, environnement et droit de l’homme).

13. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DES MENAGES PAUVRES ET TRES PAUVRES DANS LES REGIONS DU CENTRE-EST ET DE L’EST DU BURKINA FASO (PRESAM – CEE) ». OBJECTIF GLOBAL:
L’action a pour objectif global de contribuer au renforcement de la résilience et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages pauvres et très pauvres des régions du Centre-Est et de l’Est.
L’objectif spécifique de l’action est d’outiller les ménages pauvres et très pauvres de 4 communes des régions du Centre-Est et de l’Est pour accroître et diversifier leurs productions tout en induisant un changement qualitatif de leur alimentation.
Responsable des Evaluations des projets relatif à la Protection des Enfants du fait de la violation de leurs droits dus à la situation de conflits armés dans le pays, au Nord KUVU. Management de projets de défense des droits des enfants. -Mission d’évaluation des impacts des projets réalisés. Financement : RDC, UNICEF, UN.

14. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET « APPUI AU DEVELOPPEMENT DURABLE DES FILIERES AGRICOLES DU NORD EST DE LA PROVINCE DU NORD KIVU ».
Objectifs globaux : Lutte contre la pauvreté dans les zones rurales des Territoires de Lubero (hautes terres) et de Beni basses terres) – Nord Est de la province du Nord Kivu.

15. AMELIORATION DES FILIERES AGRICOLES A DESTINATION DES GRANDS CENTRES URBAINS DE LA PROVINCE DU NORD KIVU ET DE LA PROVINCE ORIENTALE.
Objectif spécifique :
Amélioration durable de la performance des filières agricoles à destination des centres urbains de la province du Nord Kivu et de la province Orientale, dans un contexte de renforcement des systèmes de production des agriculteurs membre du Syndicat de Défenses des Intérêts des Paysans (SYDIP).
Fonction : Expert individuel pour une mission de Monitoring se basant sur les cinq critères de l’évaluation (Pertinence de la conception, Efficience, Efficacité, Impact et Durabilité) et les aspects transversaux (Genre, environnement et droit de l’homme).

16. MISSION DE MONITORING EX POST DU PROJET « AMELIORATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS LES COMMUNES DE KAYONKWE, NDAVA ET NYABIHANGA (PROVINCE DE MWARO) AU BURUNDI ».
Objectifs globaux: Contribuer à atteindre la sécurité alimentaire en Burundi en faveur des plus pauvres et de plus vulnérables en promouvant le développement des initiatives rurales.
Objectif spécifique : Sécuriser et diversifier de manière durable les biens productifs et sociaux indispensables à la sécurité alimentaire dans les Communes de Kayonkwe, Ndava et Nyabihanga (Province de Mwaro) en Burundi en assurant la réhabilitation agricole, la sensibilisation de la population et la lutte contre les carences alimentaires et nutritionnelles.

17. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET « AMELIORATION DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DES MENAGES VULNERABLES DANS 6 PROVINCES DU BURUNDI (KANUZI, GITEGA, NGOZI, KAYANZA, BUJA RURAL ET BUBANZA) A TRAVERS LE RENFORCEMENT DES CAPACITES ET LA PROFESSIONNALISATION DES ORGANISATIONS DE PRODUCTEURS »
Objectif Global : contribution à la réduction de la pauvreté par l’amélioration de la sécurité et le renforcement des capacités de la société civile.
Objectif Spécifique : structuration et la professionnalisation des OP des 6 provinces d’intervention en vue d’influencer les décisions des partenaires dans une optique de sécurité alimentaire et réduction de la pauvreté.

18. MISSION DE MONITORING SE BASANT SUR LES CINQ CRITERES DE L’EVALUATION (Pertinence de la conception, Efficience, Efficacité, Impact et Durabilité) et les aspects transversaux (Genre, environnement et droit de l’homme).

19. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET REGIONAL « MOBILISATION DES RECETTES ET MODERNISATION DE LA GESTION FINANCIERE DES VILLES DE BANGUI, DOUALA ET POINTE NOIRE DANS LE CADRE D’UN ECHANGE D’EXPERIENCES ET D’EXPERTISES SUD SUD».
Objectif Spécifique : renforcer la capacité d’investissement des villes de Bangui, Douala et Pointe Noire, d’une part, à travers la mise en lien entre l’adressage et le recensement des activités taxables, d’autre part, le renforcement de leurs capacités techniques, humaines en matière de gestion des finances locales et ce, dans le cadre des échanges d’expériences sud sud.

20. MISSION DE MONITORING ON GOING DU PROJET « APPUI AU DEMARRAGE DES ACTIVITES DE LA COUR DES COMPTES DU NIGER ».
Objectif Global : le renforcement du système général de contrôle externe des finances publiques englobant l’Etat, les collectivités territoriales ainsi que les entreprises publiques et les projets de développement.

21. MISSION DE MONITORING ON GOING DU « PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ORGANISATIONS LOCALES DE DEVELOPPEMENT POUR FOURNIR DES SERVICES DE PROXIMITE EN MILIEU RURAL DEFAVORISE ».
Objectif Spécifique : renforcer les capacités des organisations locales de développement à fournir des services de proximité en appui aux activités des populations pauvres et vulnérables des zones cibles du projet.

22. MISSION DE MONITORING / ROM ON GOING DU PROJET DE « MOBILISATION DES PORTEURS DES DEVOIRS (ANE ET AL) ET DETENTEURS DE DROITS POUR UNE ACTION PARTICIPATIVE D’ACCES A L’EDUCATION ET A L’EAU».
Objectif Spécifique : renforcer la capacité des groupes communautaires retenus pour leur permettre de définir les priorités de développement local, Créer un cadre participatif et de concertation permettant de formuler les initiatives socioéconomiques prioritaires d’ancrage et de jouissance des droits d’accès à l’eau et à l’éducation.

23. MISSION DE MONITORING / ROM ON GOING DU PROJET DE « PROMOTION DU ROLE ET RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ANE DANS LES COMMUNES RURALES DE L’HODH EL CHARGUI ».
Objectif Spécifique : renforcement des capacités des acteurs de la société civile et des élus locaux dans 7 communes rurales de l’Hodh el chargui en vue d’une participation effective et active, dans un cadre de concertation pertinent, à la planification, à la prise de décision et à la conduite des actions concernant le développement local à l’échelle communale.

24. MISSION DE MONITORING / ROM ON GOING DU « ISDERA INNOVATIVE SERVICE IN DIFFICULT ENVIRONMENT FOR RECYCLER ARTISANS ».
Trois Objectifs Spécifiques ont été définis : i) Connaitre l’impact socioéconomique, culturel et environnemental du travail des Artisans recycleurs sur les structures organisationnelles de l’économie au Cameroun et au Burkina Faso, ii) Promouvoir la profession « d’artisan recycleur », comme acteur non étatique spécialisé dans la récupération et le recyclage artisanal des déchets solides urbains, et assurer le renforcement de leurs capacités au travers d’une formation professionnalisant, et iii) Impulser et soutenir une action intégrée, d’un point de vue technique, réglementaire et institutionnelle, de développement d’activités génératrices de revenus basées sur la production et la commercialisation équitable de produits issus du recyclage des déchets.

25. MISSION DE MONITORING / ROM EX POST DU PROJET « APPUI A LA FILIERE PRODUCTION DE SEMENCES DANS LES POLES DE DEVELOPPEMENT EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ».
Les objectifs spécifiques de l’action visent à :
1. Reconstituer le capital semencier des principales cultures vivrières à travers l’introduction de semences de base et de matériel végétatif (boutures de manioc) de qualité ;
2. Procéder à la multiplication des semences en milieu producteur (multiplication par les Associations de réseau de multiplicateurs en milieu paysan) ;
3. Renforcer les capacités locales du système semencier (ICRA (Institut Centrafricain de Recherche Agricole) – REPROSEM – Producteurs) ; 4. Acheter, traiter et stocker les semences de bonne qualité pour la distribution aux familles/ménages vulnérables en achetant une partie de la production, injectant ainsi dans l’économie nationale.
Fonction : Expert individuel pour une mission de Monitoring Ex post se basant sur les cinq critères de l’évaluation (Pertinence de la conception, Efficience, Efficacité, Impact et Durabilité) et les aspects transversaux (Genre, environnement et droit de l’homme).
Etude d’impact environnemental du projet de tramway dans le district d’Abidjan, relatif à la construction de trois gares de tramway sur l’axe Hôtel de ville-Bingerville.
Activités :
• Visite des sites pour un constat sur le terrain,
• Revue documentaire et rencontre des riverains pour une collecte d’informations.
• Echange avec les responsables administratifs du CRAU (sur le site 1) au sujet du projet ;
• Recueille d’avis des bénéficiaires (étudiants, commerçant ambulants…), des propriétaires des commerces environnants et des travailleurs sur les différents sites ;
• Traitement de toutes les données collectées sur les sites ;
• Analyse des données collectées sur les sites.
Évaluation finale du projet de renforcement des capacités des acteurs de la micro finance congolaise.
Analyse des documents de projet, Vérification des pièces justificatives de la gestion comptable et financière.
Activités :
• Revue des documents projets,
• Vérification des rapports financiers et des dépenses,
• Mesure de la performance du projet,
• Recommandations et rédaction du rapport final.

26. MONITORING ET EVALUATION DES ONG PARTENAIRES DE MISE EN ŒUVRE DES PROJETS POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE COMMUNICATION ET DE LA TRANSPARENCE EN MATIERE DE REFORME AU NIVEAU DE LA GOUVERNANCE EN COTE D’IVOIRE, AYANT POUR CIBLES : LE GOUVERNEMENT, LA SOCIETE CIVILE ET LES MEDIAS.
Activités:
• Planification et appui au suivi-évaluation des projets ;
• Monitoring auprès des ONG partenaires ;
• Evaluation des projets exécutés par les ONG partenaires;
• Etablir les termes de référence pour le plan de passation de marché annuel;
• Gestion administrative et financière du bureau de Daloa;
• Participé au recrutement du personnel;
• Application de MS-Project.

27. MISE EN PLACE D’UN SYSTEME DE SUIVI-EVALUATION AU TITRE DU PROJET IROKO PHASE II ET LE FONCIER RURAL, INITIE PAR LE GOUVERNEMENT DE COTE D’IVOIRE ET L’ORGANISATION INTERNATIONALE DES BOIS TROPICAUX (OIBT).
Activités:
• Etat des lieux,
• Diagnostique technique de l’existant,
• Mise en place du système de Suivi-évaluation du projet Iroko phase II et le foncier rural dans les zones cibles de la Côte d’Ivoire.
Evaluation participative annuelle des projets relatifs au foncier Rural.
Activités:
• Etat des lieux du système de suivi-évaluation,
• Amélioration du système de suivi-évaluation,
• Animation de sessions de formation à l’attention de cadres de projets et autres structures.

28. MISE EN PLACE DE DISPOSITIF DE SUIVI ET L’EVALUATION DES PROJETS ET PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT AU TITRE DU FONCIER RURAL DANS LE CADRE DU RESPECT DES DROITS HUMAINS.
• Gestion de bases de données relationnelles.
Programme d’insertion des jeunes dans le domaine agropastoral et la sensibilisation sur le foncier rural.
Activités:
• Appui méthodologique pour l’amélioration régulière du système de S&E,
• Monitoring,
• Conception et révision des questionnaires, Collecte de données et traitement de données,
• Production et analyse de données statistiques (Sphinx),
• Rapportage périodique,
• Planification des activités avec MS-Project.

29. MANAGEMENT DE PROGRAMME D’INSERTION DES JEUNES DANS LE DOMAINE AGROPASTORAL ET LA SENSIBILISATION SUR LE FONCIER RURAL.
Activités:
• Développer une base de données relationnelle pour la capitalisation et le traitement des données de suivi évaluation des projets et programmes,
• Appui méthodologique pour l’Etablissement de la situation de référence et de la mise en place système de S&E,
• Planification des taches avec MS-Project…